29/04/2017
Accueil / Santé / Myalgie, quand le muscle souffre

Myalgie, quand le muscle souffre

La myalgie correspond à des douleurs musculaires. D’une manière générale, la majorité des gens en subissent un épisode au moins deux fois au cours de leur vie. Dans la plupart des cas, la myalgie résulte d’une surtension du muscle, notamment dans le cadre d’une sur-utilisation de ce dernier. Il est à noter, que la myalgie peut affecter n’importe quel groupe de muscle et à n’importe quel moment de votre vie. De nombreuses maladies peuvent être également engendrer une myalgie, citons notamment la grippe, la maladie de Lyme ou encore certaines maladies auto-immunes: fibromyalgie, lupus.

Diagnostic

Les myalgies peuvent être lègères, ou plus graves si elles entraînent l’endommagement d’un muscle. Il est nécessaire de voir un médecin lorsque la douleur musculaire, qui ne semble pas lié’ à une maladie est présente depuis plus de 2/3  jours. Ceci est particulièrement important si l’on constate une rougeur ou un gonflement autour de la zone douloureuse, ou si l’on est récemment entré en contact avec une tique. Si vous avez été piqué par une tique, il est très important de la tester pour exclure la maladie de Lyme. Cela peut entraîner une détérioration graduelle de l’organisme, mais cela peut être facilement traitée avec des antibiotiques.

De plus, toute myalgie accompagnée de fièvre pendant plus de deux jours justifie de consulter un médecin.

Conséquences d’une myalgie

Un cas de myalgie qui implique une extrême douleur accompagnée de fièvre peut être très grave surtout si vous observez une raideur de la nuque. En effet, si vous ne pouvez plus toucher votre poitrine avec votre mention, cela peut être le signe d’une myalgie causée par une méningite. Cette maladie est très dangereuse et nécessite une prise en charge médicale urgente.

Traitement

Une myalgie dû à une sur-utilisation du muscle est d’habitude traitée par une alternance de compresses chaudes et froides sur le muscle affecté. Le massage peut également être bénéfique. Le traitement peut également être médicamenteux, avec de l’ibuprofène ,de l’aspirine ou du paracétamol. L’ibuprofène et les autres médicaments anti- inflammatoires non stéroïdiens sont préférés parce qu’ils peuvent réduire le gonflement/l’inflammation. Cependant, il est important de noter que le signal de douleur permet de se rendre compte de l’ampleur de la myalgie, si ce signal est complètement bloqué vous risquez d’amplifier la cause de votre myalgie.

Exercice

La gymnastique peut être utile pour ceux qui souffrent de myalgie car ils ne font pas assez d’effort physique.Les étirements avant un exercice important peut aider à réduire le risque de myalgies. Les muscles qui n’ont pas été utilisés fréquemment causeront de petites douleurs au début. Si la douleur est extrême, cela peut être le signe d’une blessure à un muscle. Le Yoga est couramment utilisé par les personnes souffrant de myalgies induites par le Lupus, ou fibromyalgie.

A propos de mathieu

C'est moi qui gère ce site. Je m'appelle Mathieu et je fais mes études sur Lyon. Si vous voulez contribuer sur PAJ n'hésitez pas à me contacter. Si vous avez des questions ou si vous voulez compléter cet article vous pouvez utiliser les commentaires ci-dessous.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>